Under the High Patronage of His Majesty NORODOM SIHAMONI, King of Cambodia
Les Elephants, une espèce
en grand danger !
Un Projet de conservation
écologique & culturel
Venez rencontrer
Bokva
le plus grand éléphant domestique du Cambodge
Depuis des temps immémoriaux
L'art du cornac
se transmet de génération en génération
Une tradition millénaire héritée de
L'Empire Khmer
Pas d'éléphants heureux
sans forêt

Petit clin d’œil Khméro-Celte...

Nous sommes en 2560 après Bouddha, tout le Cambodge est sauvagement déforesté par des hommes d’affaires aussi avides que cruels… Tout ? Non ! Une petite forêt peuplée d’irréductibles éléphants et de leurs vaillants cornacs résiste encore et toujours à l’envahisseur.
Et la vie n’est pas facile pour les hordes de coupeurs de bois des villages situés autour de la forêt de Katieng …

La menace plane

Comme beaucoup de pays d’Asie du Sud-Est, le Cambodge souffre d’un développement effréné qui emporte avec lui la formidable biodiversité d’un pays entier.
Des centaines de milliers d’hectares furent et sont rasés au bulldozer, à tel point qu’il ne restera bientôt plus aucun des animaux emblématiques du Cambodge à l’état sauvage.
Le tigre a disparu et l’éléphant est en passe de suivre le même chemin !

En savoir plus
250
250 hectares de forêt à protéger
x3
3 Elephants recueillis par le centre
x3
3 cornacs entierement dévoués à leurs animaux

Le projet

Aïravata est né pour inverser la tendance, afin de préserver à toute petite échelle, une échelle à taille humaine, les derniers éléphants d’une région et la forêt qui les a vu naitre.

Aux temps jadis, chaque tribu de Ratanakiri possédait ses propres éléphants, mais avec le temps la province a commencé à perdre un par un ses pachydermes. Un patrimoine exceptionnel était en train de disparaître, les éléphants mais aussi le savoir accumulé depuis des temps immémoriaux par les familles de cornacs.

Nous sommes donc heureux et fiers de vous présenter les derniers éléphants de la province dans leur environnement naturel, la forêt protégée de Katieng.

Votre visite à notre école permet de contribuer à protéger tout un monde voué autrement à une disparition imminente !

En savoir plus

Protéger

Au temps jadis, chaque tribu de Ratanakiri possédait ses propres éléphants, mais avec le temps la province a commencé à perdre un par un ses pachydermes.

Préserver

Un patrimoine exceptionnel était en train de disparaître, les éléphants mais aussi le savoir de cornacs. votre visite à notre école permet de contribuer à protéger tout un monde voué autrement à une disparition imminente !

Interagir

Projet de conservation à la fois culturel, écologique et social, Aïravata permet une véritable interaction avec les éléphants et vous apprend à les connaître, à en prendre soin ainsi qu’à les cornaquer vous-mêmes.

Sauvegarder

Aïravata est une réponse localisée aux problèmes écologiques dont souffre la province de Ratanakiri depuis quelques années. A notre échelle nous tentons de sauvegarder ce que nous pouvons d’un patrimoine exceptionnel et de faire partager notre plaisir aux voyageurs qui nous font l’honneur de découvrir notre province.

Inverser la tendance

Le Cambodge souffre d’un développement effréné qui emporte avec lui la formidable biodiversité d’un pays entier. Des centaines de milliers d’hectares furent et sont rasés au bulldozer, à tel point qu’il ne restera bientôt plus aucun des animaux emblématiques du Cambodge à l’état sauvage. Le tigre a disparu et l’éléphant est en passe de suivre le même chemin !

Developper

En contrebas de la forêt claire où nous évoluons avec les éléphants se trouve une belle forêt futaie d’environ 250 hectares qui, du fait de l’accès difficile et du terrain accidenté, a été largement épargnée de la déforestation. Un centre éco-touristique sera développé en accord avec les trois villages qui en sont propriétaires.

Proverbes & Citations

Sauvez Bak Maï !

Il a été condamné à mort, aidez nous à offrir une nouvelle vie à Bak Maï